Préparons la chasse de demain

Les rencontres avec des chasseurs, présidents d'ACCA ou de sociétés, nous montrent beaucoup de disparités entre les différents statuts de ces chasseurs.

En effets, bien qu'ils soient tous responsabilisés au même rang dans le schéma départemental de gestion cynégétique de la faune sauvage, le statut de membre d'ACCA ou de société (privée ou non) leurs confèrent des lois différentes, parfois opposantes pour mener une mission commune.

Pour exemples;
- les tirs d'été pour les ACCA parfois peu volontaires mais non accessible aux sociétés de chasse au bois même si la motivation est grande.

- Interdiction de tir sur le territoire de l'ACCA pour la société de chasse (bois) voisine, donc le gibier traqué sortant du bois n'est pas tirer car sur le territoire de l'ACCA absente. Nous comprendrons que le tir de gibier dans les bois demeure difficile et dangereux.


Tous cela nous amène à penser que les lois qui régissent la chasse, ne favorisent pas une chasse efficace dans le schéma départemental de gestion cynégétique sur le territoire, voir même engendrent des conflits.

Le but de notre association est de dénoncer la surpopulation de sangliers, engendrer par l'irresponsabilité de certains dans la folie d'un agrainage démesuré en plus des facteurs naturels qui ont favorisé le développement du sanglier.

Le retour à une population normale de sangliers peut se faire par des mesures restrictives et désagréables préfectorales et de la FDC, ou sinon, par la prise de conscience des responsabilités de chacun et la volonté de tous.

C'est dans cette volonté que j'espère une réflexion commune pour une chasse efficace et responsable en voulant croire que l'absurdité des uns n'est pas l'avis des autres...

Le Président
Mr Guerber Alain