Sangliers , le retour.

Septembre 2009 ;

Bord de routes,


Semis de cola :







Chaumes de colza : et pour le blé que suivra ?




Encore d'autres terres , futurs semis en céréales.





Sur prairies,



Avec le retour de la pluie et des températures plus fraîches, les vers remontent plus près de la surface du sol, en même temps les sangliers reprennent leurs activités nocturnes en élargissant les distance parcourues plus loin des points d'eau, à la recherche de protéines ( vers , larves, petits rongeurs, escargots,champignons, même petits mammifères ) dont l'AGRAINAGE INTENSIF (DU NOURRISSAGE) provoque le déséquilibre et la déficience.

Le territoire accumule, de jour en jour, les blessures de se mammifère omnivore qui ne vie que pour survivre en respectant les règles de bases de la nature ; VIVRE, PROCRÉER, NOURRIR SA PROGÉNITURE, et ainsi de suite... si "l'homme" n'avait pas déréglé ces règles !...

Certaines ACCA respectent leurs engagements cynégétiques, mettent en oeuvre les nouvelles directives départementales et leur travail est apprécié.

D'autres font de-même, mais sous l'invasion des populations voisines des grosses sociétés (forêts domaniales ou des ACCA voisines), leur travail demeure invisible.

D'autres encore appliques la politique de la chasse business, et comme beaucoup de grandes sociétés, ne se sont pas mobilisées dans les nouvelles directives départementales, ne se manifestent pas pour la pose des clôtures électriques autour des champs de maïs, ne se soucis pas des problèmes de dégâts de sangliers en plaine, mais trouvent des volontaires pour assurer l'agrainage toute l'année et gérer l'approvisionnement en maïs .


Aussi des mesures, prises dans l'urgence par les services de l'état, restent invisibles sur le terrain.




Octobre 2009 après les semis ...

Semis de blé.




Sur pâture .