Plan National de maîtrise du sanglier




Pour résoudre le problème de surpopulation de sangliers, quelles que soient les mesures prises et aussi efficaces soient-elles, c'est sûr qu'il faut recadrer la pratique de la chasse, la gestion de la faune sauvage et les contrôles sur le terrain pour supprimer les comportements abusifs et irresponsables qui ne font que nuire à l'image de la chasse et du chasseur ; mais par quel moyens ? car il faut aussi prendre en compte les conflits d'intérêts quand il y a responsabilités multiples, le copinage et le semblant d'agir pour ne pas nuir à l'autre... trop souvent réels.
Les rapports, les comptes-rendus des saisons de chasse sont toujours rassurants mais la situation actuelle montre qu'ils ne reflètent pas la réalité et les autorités qui s'y fient montrent leur naïveté.

En attendant, tuer du sanglier, bien-sûr ! mais tant que la fabrique tourne à plein, rien ne change ...c'est juste une illusion.


Peut-on obliger un chien à aller à la chasse?
Peut-on changer la pensée du "fais comme je dis mais pas comme je fais" !!!

Dans l'idée du plan, (DDA, chasseurs, lieutenant de louveterie, Garde de l'office de la chasse, tous acteurs de la situation actuelle), chacun doit jouer son rôle ... c'est comme demander à Arsène Lupin de garder un musée...