NON A L’AGRAINAGE DU SANGLIER


L’agrainage consiste à distribuer des aliments (souvent du maïs) aux sangliers. Cette pratique a été développée au départ pour tenter de dissuader les sangliers de sortir aux moments critiques dans les champs et ainsi d’éviter les dégâts. Mais cette pratique a vite connu des dérives et pour un certain nombre de chasses, c’est devenu du nourrissage intensif. Par endroits, ce sont plusieurs kilogrammes par jour et par sanglier qui sont distribués.

Les conséquences sur le sanglier de ce nourrissage intensif sont multiples mais il occasionne notamment :

- une maturité sexuelle des femelles plus jeune

- la suppression de l’anoestrus donc le développement du nombre de portées par laie

- la multiplication du nombre de marcassins à chaque portée

- enfin, la diminution de la mortalité naturelle des sangliers

L’équation est simple et aboutit à l’explosion depuis une 15ène d’années de la population de sangliers avec pour conséquences entre autres la multiplication des accidents de la circulation, l’augmentation très significative des dégâts aux cultures, la perte de biodiversité et l’apparition de nouveaux risques sanitaires.

Pour revenir à des conditions naturelles de développement de la population de sangliers, nous nous associons avec la Ligue ROC pour lancer cette pétition nationale en faveur de l’interdiction de l’agrainage.


Signez la pétition à l’adresse suivante :
http://www.roc.asso.fr/actu/new_news.cgi?rub=ACT

Vous recevrez un mail de confirmation qu’il faudra valider pour que votre signature soit effective. (Attention, votre messagerie peut le considérer comme un spam)

Pour aller plus loin, voici le lien vers le colloque national sur le sanglier organisé en 2007 et plus particulièrement le chapitre développé sur l'agrainage:
http://www.colloquesanglier.com/documents/acte%20theret.pdf

Enfin retrouvez sur Terre Net la primeur du lancement national de la pétition vers le monde agricole : http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/france-local/article-proliferation-sanglier-meuse-agrainage-ligue-roc-hubert-reeves-robin-bois-agriculteur-petition-203-54682.html