deux reportages

un petit reportage dans les Yvelines...
video
Dans la vallée de Munster , Alsace.
video
La diffusion de la vidéo a engendré une discussion sur le forum : Passion de la chasse
http://chasse.forumactif.com/actualités-chasse-site-f41/un-permis-de-chasse-aux-agriculteurs-t3602-30.htm
Une autre discussion sur le forum de la chasse à l'arc qui date de 2005 mais qui ne manque pas d'intérêt...
http://archasse.com/forum/index.php?showtopic=2322&st
Dans la région parisienne ; un exemple d'une population de sangliers régulée !!!
http://fr.youtube.com/watch?v=urY33QxtDWQ


Une émission sur la chasse sur Direct8 ;
http://www.youtube.com/v/T79g9si6KMM?fs=1&hl=fr_FR   

des exemples de dégâts en Meuse

Même un maïs cloturé !! des dégâts ...











Ci - dessus, une parcelle détruite à 100%.
On distingue bien la clôture électrique
côté route , probablement posée par le technicien de la fédération!.

Ci - dessous,dégâts dans un maïs avec cloture visible
au premier plan.








Encore d'autres exemples...






















Aprés la récolte, il faut nettoyer le champ .
Rassemblage des plantes détruites par les sangliers et enlévement.
Du travail que l'on nous oblige à faire à nos frais.



...pour avoir un gros tas de déchets avec de la terre dont on ne sait que faire .




















Que reste t'il de la pâture ???


















où est la récolte ?








Parcelle de blé avant moisson, le pelage piqué
suite aux dégâts de sangliers.

















Même dans les jardins...












Dans les vergers...






En Meuse , les dégâts visibles sur tous le territoire meusien parlent d'eux mêmes . Mais bien sûr faut-il encore vouloir les constater...


video
Le danger des sangliers sur les routes : une réalité... hélas...


L' action du 25 septembre

TROP c'est TROP !

Malgré toutes les tentatives répétées de dialogue, d'alertes diverses auprès des responsables de la gestion cynégétique du territoire, les représentants du monde agricole.
le constat de l'accroissement des dégâts de sangliers sur le territoire est unanime .

La décision est prise, à la suite d'une réunion à laquelle assistaient une quarantaine d'agriculteurs excèdés, de déverser des déchets de maïs devant la Fédération Départementale des Chasseurs de Bar le Duc .


25 septembre 2008 - 6 h 00 , A l'aube,tandis que tout est calme, deux convois agricoles arrivant de part et d'autre de Bar le Duc se rejoignent et se préparent à traverser la ville. La circulation des tracteurs et bennes se fait sans difficultés sous escorte et la protection de la police.


    25 septembre 2008 - 7 h 00, Les bennes manoeuvrent,une à une, pour vider leur chargement sur le parking de la FDC, sous l'oeil goguenard et attendri des forces de l'ordre.


















    25 septembre 2008 - 8 h 00, la dernière benne est vidée, les manifestants se rassemblent, plusieurs sont venus en voiture renforcer les rangs, une délégation sera reçue par le cabinet du préfet et fera valoir notre colère et la nécessaire urgence de maîtriser ce fléau .




    quatorze bennes de fanes de maïs seront vidées sur le parking.
    Quelques malheureux sangliers déprimés et suicidés se retrouvent dans les chargements à l'insu de notre plein gré donnant par endroit l'idée que le maïs est rouge...





    25 septembre 2008 - 9 h 00, Retour de la délégation , "Le Préfet nous a écouté , nos revendications sont prises en compte, et des battues administratives pourraient être ordonnées si il n'y a pas de mobilisation significative des sociétés de chasse".




    25 septembre 2008 - 10hoo, Le convoi de tracteurs .


    25 septembre 2008 - 11 h 00, L'action touche à sa fin . Le convoi reprendra la route du retour sous bonne escorte jusque la sortie de la ville et il n'y eu aucun débordement.

    L' action du 25 septembre dans la presse.

















    En première page , belle illustration de notre action où le journaliste parle de cochons sauvages.











    Belle vue du parking qui fut déblayé pour midi !

















    En résumé, un bel article, une attention de la part du directeur du cabinet du préfet, des mesures promises,mais qui restent en attente d'éxécution.

















    aprés le 25 septembre










    A la lecture de l'article "le fait du jour", il est évident que notre action coup de poing du 25 septembre laisse un hématome ...


















    action du 13 10 2008

    Depuis notre action du 25 septembre, rien ne nous semble bouger de quelque côté que ce soit.
    Monsieur le préfet nous avait promis d’avancer sur le dossier. rien ne venait , nous devions réagir...


    Une action est organisée devant la préfecture pour affirmer notre mécontentement croissant . Toutefois, les renseignements généraux ont eu vent de nos intentions .Après quelques négociations,une délégation est reçue par le Préfet. La manif sera maintenue mais négociée, nos revendications seront une fois de plus réitérées et notre détermination confirmée.








    L'action se déroula sans débordement, autour des grillades
    de viande de cochons sauvages




    Chaque panneau , un massif..


    Action coup de poing du 12 10 08 au soir.














    Nous avons tenu à sensibiliser au plus près quelques adjudicataires de chasse de la région où le constat d'une surpopulation de sangliers est inévitable . Les photos illustrent un exemple sur trois des cas ciblés. Ces actions se sont déroulées sous le couvert de la police prévenue par nos soins.

    L'action du 12 et 13 - 10 - 2008 dans la presse








    Il suffit de lire les articles et il n'y a rien à ajouter...


    action du 13 - 10 dans la presse.












    Deusième action devant la préfecture de Bar le Duc.



    action de Pagny - sur - Meuse

    Soutenir l'association

    En vous inscrivant, vous soutenez l'association et renforcez son pouvoir dans les négociations. l'inscription ne vous oblige pas à participer aux actions entreprises, mais vous en donne le droit. Plus nous serons nombreux sur la liste de membres plus nous serons respectés des pouvoirs publics et de l'administration de la chasse. Notre action ne se limite pas seulement en Meuse, elle peut s'étendre sur tous les départements sinistrés uniquement avec votre aide. imaginez les possibilités d'action si un tel mouvement existait dans chaque département et agissait avec coordination , via internet. C'est possible...
    NE RESTEZ PAS SEUL FACE A CE FLÉAU. ENSEMBLE , AGISSONS CAR LE SANGLIER NE S'ÉLÈVE PAS EN LIBERTÉ.



    Si vous souhaitez adhérer l'association, il vous suffit de nous contacter.
    Les Robins des Champs 2 chemin de Gévaux 55200 EUVILLE.
    Le montant de la cotisation est de dix euros.
    E-mail: lesrobinsdeschamps@orange.fr
    Par avance, merci pour votre soutien !