A notre Président, Notre amis...



C’est avec beaucoup de tristesse que je vous annonce le décès de notre Président Thierry JANNOT ce vendredi très tôt le matin.



Thierry, voilà 2 ans, tu es venu à ma rencontre sur le parvis d’une église. A l’époque je ne te connaissais pas. De ce premier pas est née notre association les Robins des Champs. Que de chemin parcouru depuis ces deux ans. Le « groupuscule » local a fait prendre conscience qu’il était urgent d’agir contre la surpopulation de sanglier. Nous avons été entendus et si les résultats se font encore attendre, nul doute que l’impulsion est donnée et que l’élevage intensif de sanglier est bientôt derrière nous. Malheureusement, tu as été fauché en pleine action de protection de tes parcelles contre les sangliers, avant de pouvoir les cultiver sans te soucier des dégâts. Dégâts oh combien importants à tes yeux, toi qui n’acceptait pas de voir des trous dans tes champs que tu travaillais avec tant de passion.



Tu étais un homme de convictions que tu savais défendre. Que ce soit en politique, dans l’humanitaire ou dans tous autre domaine. Il fallait oser ne pas accepter de s’asseoir à une table de négociation avec trop de monde autour, pour sortir et finalement s’entretenir avec Monsieur le Préfet en tête à tête. Tu savais t’imposer, t’exprimer et manier l’humour à la Siné Hebdo. Ce dernier pouvait déranger certains mais tu nous as souvent fait rire avec tes « glands » et tes « gros c… »



Au cours de ces mois de lutte, j’ai appris à te connaître à t’apprécier un lien d’amitié s’était développé entre nous. Mais malheureusement, tu es parti trop vite pour disposer du plaisir de se retrouver et parler d’autres choses que des dégâts de sangliers. Tu vas laisser un grand vide autour de toi et nous pensons plus particulièrement à ta famille et à tes proches.



Pour couper court aux rumeurs, Thierry était au volant pour aller avec un voisin surveiller une parcelle de maïs qui était déjà retournée malgré la clôture. Il a été fauché par un malaise foudroyant. Si le lien entre la problématique sanglier et le malaise serait trop facile, derrière ses coups de gueules et ses courriers tranchés, Thierry était très affecté de voir détruire ses champs en toute impunité. Il prenait les dégâts très à cœur, peut être trop. Avant hier en allant rechercher des doses pour ressemer du maïs détruit, le chef de silo l’avait trouvé fatigué, les traits tirés, comme on peut tous les avoirs à certaines périodes de l’année.


Thierry, tu es tombé au champ d’honneur à défendre ton travail. Thierry, nous continuerons tous ensemble ce que tu avais commencé.


Nous présentons nos sincères condoléances à ta famille et à tes proches et pensons bien à eux.

Selon les souhaits de la famille, l’association témoignera de notre reconnaissance et de notre attachement à Thierry


Pour Les Robins Des Champs -------- ETIENNE MAILLARD




Marche de souvenirs et de respect à la mémoire de notre Président.


Nous organisons une marche silencieuse (RDV le samedi 2 mai à 14h30 devant le collège à Commercy Avenue des Tilleuls 55200)

Invitez vos collègues concernés par ce fléau national et venez nombreux.

_______________________________________________________

Dans la presse...




__________________________________________à lire et à écouter

Les Robins des Champs " ont organisé une marche silencieuse en hommage à Thierry Jannot , décédé dans sont champ suite à un malaise cardiaque.

Les sangliers dévastateurs et en surpopulation sont la cause des dégats dans les champs , cela à un coup très important , et les agriculteurs mènent ce combat depuis un long moment sans succès.

Thierry Jannot qui surveillait son champs vers 4h du matin nous a quitté, mais le combat continu par l'association dont il faisait parti,"Les Robins des Champs",un combat entre chasseurs et agriculteurs qui doit impérativement s'apaiser .Le travail de l'agriculteur et déjà bien difficile , si en plus ils doivent aussi se mettre à faire le guet et faire les chasseurs pour éviter que leurs semis ou récoltes soient dévastées par ces sangliers, celà leur prend du temps en plus et ce n'est pas leur boulot de réguler l'espèce du sanglier.Ceux ci font des ravages énormes dans les champs où il ne reste parfois qu'un terrain labourré par des pattes et les groins.